Comment peindre son plafond sans traces ? | Tutoriel by Peinture Destock

Comment peindre son plafond sans traces ? | Tutoriel by Peinture Destock
Imprimer

Chapitres :

Quels peintures et matériel privilégier ?

Une bonne préparation du plafond


Le choix de la peinture pour votre plafond n’est pas à prendre à la légère. En effet, une peinture pour plafond se sélectionne en fonction de différents critères comme sa finition, sa couleur et ses spécificités. Un environnement et un matériel seront aussi bénéfiques pour limiter le risque de traces.

Quels peintures et matériels privilégier ?

Le choix d’une peinture qualitative et d’un matériel adapté est indispensable pour peindre un plafond de manière nette et uniforme.

Le type de peinture

Deux profils de peintures sont particulièrement adaptés pour rénover un plafond. On cite la peinture acrylique, qui se caractérise par une grande simplicité d’application. Pour éviter les traces sur votre plafond, l’achat d’une peinture acrylique bicouche est vivement conseillé.

La seconde option est la peinture glycéro, avec un résultat plus lisse et un temps de séchage plus long. Cette peinture a aussi l’avantage d’être lessivable et particulièrement résistante dans le temps.

Le choix des finitions

Le choix des finitions dépend du résultat que vous souhaitez en matière de luminosité et de décoration. La finition mate est actuellement la plus utilisée pour repeindre un parfond de manière parfaitement homogène. La finition mate a l’avantage d’atténuer les traces puisqu’elle ne reflète que très modérément la lumière.

La finition satinée offre un résultat soyeux qui s’adapte à tout type de plafond. Enfin, la finition brillante est idéale si vous souhaitez offrir une sensation de grandeur à votre pièce.

Un matériel adapté

La peinture d’un plafond nécessite un équipement particulier, bien au-delà du seul rouleau à manche télescopique. Pour peindre les contours du plafond, privilégiez un pinceau brosse de qualité ainsi qu’un petit pinceau plat.

Une grille d’essorage est aussi nécessaire afin d’assurer une bonne répartition de la peinture sur le rouleau. Enfin, vous devez vous munir d’un bac à peinture, d’un ruban de masquage et de baguettes en bois pour peindre avec soin et limiter les traces.

Le moment idéal pour peindre

Comme pour la peinture des murs, il est conseillé de peindre votre plafond dans un environnement compris entre 10 et 20°C maximum. En effet, une trop forte de chaleur risque de faire sécher la peinture trop rapidement, et de former les traces tant redoutées. De la même manière, il est conseillé de peindre le plafond les fenêtres closes, une aération étant salutaire uniquement à la fin des travaux.

Avoir une peinture en quantité suffisante

Investir dans une quantité de peinture suffisante est indispensable pour obtenir un résultat optimal. L’enjeu est de peindre votre plafond en une fois pour éviter les interruptions responsables de l’apparition des traces.

Pour anticiper les doses, il suffit de déterminer la surface de votre plafond et de le diviser par le rendement de la peinture indiqué sur le pot. Ensuite, vous pourrez multiplier ce résultat par le nombre de couches de peinture que vous souhaitez appliquer. Notons qu’il est généralement préférable d’appliquer 3 couches sur un plafond, sous-couche comprise.

Privilégier une bonne préparation de votre plafond

Certaines étapes comme le ponçage et le nettoyage sont indispensables avant de peindre pour éviter l’apparition des traces.

Faire de la place dans la pièce

Pour éviter les traces de peinture, vous devez favoriser un maximum d’espace pour libérer vos gestes pendant la pose. Pensez à libérer la pièce en évacuant vos meubles particulièrement encombrants. Vous pourrez ensuite protéger le mobilier restant à l’aide de bâches, tout comme les radiateurs, le sol ou la cheminée.

Ponçage et nettoyage du plafond

L’enjeu est d’obtenir une base de plafond la plus lisse possible pour limiter les traces. La présence de fissures exigera la pose d’un enduit avant de commencer la peinture. Si votre plafond est déjà peint, un simple lessivage suffit.

Toutefois, pensez à poncer tout de même la surface si vous choisissez une peinture différente de celle déjà posée. Notons qu’un temps de séchage est nécessaire avant de commencer à poser votre sous-couche.

Application d’une sous-couche

L’étape de la sous-couche n’est pas obligatoire. Toutefois, elle est fortement recommandée pour éviter le risque de traces sur votre plafond. La sous-couche est idéale si la surface de votre plafond est particulièrement poreuse. Par ailleurs, elle permet d’uniformiser le plafond et d’obtenir un résultat plus régulier.

Bien poser votre peinture

Pour éviter les traces de peinture, il est conseillé de ne pas surcharger votre rouleau télescopique. Ensuite, vous pouvez peindre votre plafond par mètre carré en formant des bandes parallèles. Peindre sous une source de lumière est aussi vivement conseillé pour ne pas commettre de maladresses pensant l’application.

Établissez aussi une pression modérée sur votre rouleau et veillez à ce que la couche soit suffisamment épaisse. Après une période de séchage, vous pouvez ensuite appliquer une seconde couche pour éliminer les traces et imperfections.

Pour plus de détails concernant la préparation de vos murs et plafonds, vous pouvez consulter notre article "Comment préparer ses murs et plafonds avant de peindre".

 

Peinture-Destock.com, spécialiste de la peinture en ligne, vous propose un large choix de peintures, murs et plafonds de qualité à bas coût.

Notre sélection pour vous

Continuer mes achats Comparer

a été ajouté à mes favoris

Continuer mes achats Mes favoris